AGENCE D'EXECUTION DES ACTIVITES DE LA FILIERE FORET BOIS

agencebois

Quatorzième session technique de l’APV/FLEGT. Téléconférence du 26 février 2016

09:08:12 16-05-2016

La quatorzième session technique de l’APV/FLEGT s’est tenue le 26 Février dernier, en présence des membres des deux parties prenantes pour conduire ce projet qui permettra une meilleure gestion des ressources forestières au Gabon.

ACCORD DE PARTENARIAT VOLONTAIRE FLEGT : Rencontre entre les parties gabonaise et européenne

La quatorzième session technique de l’APV/FLEGT s’est tenue le 26 Février dernier, en présence des membres des deux parties prenantes pour conduire ce projet  qui permettra une meilleure gestion des ressources forestières au Gabon.

En rappel, la partie gabonaise a tout d’abord recadré le contexte dans lequel le processus FLEGT a été relancé. Rappelant ainsi que, du fait de la nouvelle équipe, il y a un nouveau dynamisme qui cadre avec l’exécution du projet de société du Président de la République Ali Bongo Ondimba, concernant le Gabon vert, pilier central du PSGE (Plan Stratégique Gabon Emergent).

Plusieurs points ont été abordés durant ces échanges, où les  deux parties se sont exprimées sans ambiguïté :

Le dispositif APV/FLEGT actualisé au niveau du Gabon : Cette  importante question a permis de savoir qu’un arrêté visant à légitimer le comité Technique de Coordination  est en cours de traitement à la Primature gabonaise.

La valorisation des travaux récents « spécifiquement FLEGT » : le rapport de l’expert international  Eric HAUDIQUET, et le test à blanc. L’ensemble des collèges constituant le CTC est en train d’examiner ledit rapport et va rédiger des amendements suite aux activités contenues dans le rapport, afin de les présenter au CTC extraordinaire du vendredi 04 Mars 2016.

La  méthodologie de travail envisagée et le point de redémarrage :

Sur ce point, Les représentants de l’Union Européenne ont  donné des indications vers une méthode de travail plus limpides : « Il y a eu des changements importants sur le commerce, l’exploitation des forêts, et cela ne remet pas en cause le processus, mais plutôt la façon de mener ces négociations. La partie gabonaise doit réfléchir sur une manière différente de mener les négociations APV et la mise en œuvre de celle-ci... ». Pour l’U.E, il serait nécessaire de changer les étapes formelles et de travailler davantage sur la transparence et la traçabilité. 

L’articulation entre l’approche APV/FLEGT, le Code Forestier et l’aménagement du territoire

Le Code Forestier est en pleine révision et vu la durée de son traitement, la loi 016/01 demeure en vigueur. De plus, pour ce qui est de la grille de légalité, les principes et les critères restent  les mêmes, seuls les indicateurs et les vérificateurs changeront. Pour l’U.E l’avis du CTC dans la révision du Code Forestier est important. Mais la partie gabonaise a souligné que M. Alphonse OWELE, ancien point focal, prend part à cette révision.

  • A propos de l'AEAFFB

    L’Agence d’Exécution des Activités de la Filière Foret Bois (AEAFFB) est un établissement public à caractère administratif avec Conseil d’Administration et Président du Conseil d’Administration. L’Agence est placée sous la tutelle du Ministère de la Foret, de l’Environnement et de la Protection des Ressources Naturelles. Elle jouit de l’autonomie de gestion administrative et financière. La création de l’Agence participe au renforcement institutionnel et à l’amélioration du cadre administratif qui sous le poids du temps, a montré ses limites en matière d’exécution des activités de la filière foret bois et de traçabilité de produits issus de la forêt.

  • Partenaires

    • UE
    • ITTO
    • FAO